Retour à l'accueil Chrétiens du Plateau de Saclay



Missionnaires


« Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé » (Mc 16, 15-16).

Comment répondre à cet appel de Jésus lorsqu’on travaille dans une entreprise ? Beaucoup de chrétiens sont plongés dans le monde du travail et y consacrent une grande part de leur temps. Mais il est difficile d’y être des Témoins de l’Évangile.

BD1 La foi t'en penses quoi ? Chais pas je connais pas de chrétien
BD2 Paraît qu'il y a des collègues chrétiens. - Ah bon ?
BD3 Les syndicalistes eux ont le courage de leurs opinions
BD4 (Le syndicaliste) Pourvu qu'ils ne s'aperçoivent pas que je suis chrétien !


CONFERENCE-DEBAT :


"Comment être missionnaire dans mon
 entreprise ?"
par  Laurent Challan Belval
Samedi 20 octobre 2012
à 20 h 30 au Centre Saint Laurent (paroisse d'Orsay)

Laurent Challan Belval, X74 fondateur de CB Consult, s'est interrogé sur la présence de Dieu dans le milieu du travail. Il a travaillé sur la doctrine sociale de l'Eglise, notamment sur les enseignements de Jean-Paul II, qui constituent une approche très éclairante. Depuis 9 ans, il organise des sessions pour les cadres et les chefs d'entreprises, centrées sur cette question, avec  l'éclairage de l'Eglise et des exemples bibliques. 


Résume de cette conférence (publié dans le journal Passerelles de L'Yvette)




Groupe de travail "Missionnaires dans l'entreprise"


Pour ceux qui le souhaitent, il est proposé de prolonger la réflexion de cette conférence par la participation à un groupe de travail.

Renseignements : missionnaires@chretiens-plateau-saclay.com

Le groiupe a réfléchi tout a long de l'annérr 2012-2013 et le bilan est donné ci-dessous. Il va continuier en 2013-2014 et vous y êtes les bienvenus. Réunion environ une fois mar mois et demi un soir en semaine au Centre Saint Laurent (Paroisse d'Orsay).

1. Objectif

Ce qui nous préoccupe se situe à deux niveaux :

- annoncer l'Evangile ; ceci s'adresse à tous les hommes, chrétiens ou non.
- encourager à l'annonce de l'Evangile, qui s'adresse aux chrétiens assez convaincus.


2. Les difficultés

Nous avons dégagé quelques difficultés qui se posent à la mission dans l’entreprise.


2.1. Les gens ont une très mauvaise image de l’Eglise


Et ce même s’ils ne sont pas entrés dans une église depuis 20 ans !  Cette mauvaise image est due aux médias. Ils ont des clichés comme par exemple « prêtre » / « pédophile ».

Il faudrait avoir en tête toutes les images que la post-modernité confère aux chrétiens afin de pouvoir combattre les clichés et ce que véhicule l’inconscient collectif. Une étude bibliographique sur ce sujet sera détaillée plus loin (paragraphe 4).

Cependant, fait remarquer un prêtre, on peut évangéliser sans connaître encore ces images car la Parole de Dieu agit d’elle-même même si elle semble décalée dans un contexte donné.


2.2. Difficulté de repérer les autres chrétiens


Les musulmans sont plus enclins à parler de leur foi que les catholiques. Cela s’explique en partie par le fait qu’ils sont plus facilement repérables par leur nom et par leur pratique du Ramadan. Mais il est vrai qu’ils parlent plus volontiers de leur foi que les catholiques. Une explication possible à ce phénomène est le reste du traumatisme du début du XXe siècle que les catholiques ont subi en France [Sévilla 2005].

Témoignage : deux chrétiens se sont repérés mutuellement dar ils portaient la même montre qu’ils avaient eue en cadeau d’abonnement à Prions en Eglise !
Un chrétien se cache derrière la porte et un autre entre en demandant "y a-t-il un chrétien ici ?"

2.3. Persécutions


Persécutions, jalousies peuvent être là, peut-être discrètes. Saint Paul l’a lui-même avoué : avant sa conversion, c’est par jalousie qu’il persécutait les chrétiens avec passion ! « Pour l'ardeur jalouse, j'étais un persécuteur de l'Église » (Phi 3, 6).

En cas de climat de travail détérioré par des rivalités entre collègues, que ce soit lié ou non à notre état de chrétien, la question est : faut-il se mettre en retrait ? Ce n’est pas ce que conseille Saint Josemaria Escriva, fondateur de l’Opus Dei [3]. Il recommande d’être tout entier à ce qu’on fait. Donc vivre notre travail pleinement, de tout notre cœur, avec les autres.

Témoignage : durant sa vie professionnelle de DRH, l'un d'entre nous a subi de nombreuses attaques du fait qu’il était diacre.

Autre témoignage ; une chrétienne porte une croix au cou. Mais voici qu’un collègue s’est mis à s’en plaindre, disant que cette croix le dérangeait, si bien qu’elle était bien ennuyée et perplexe. Un matin dans sa prière, tandis qu’elle demandait à Dieu de l’éclairer, une pensée traversa son esprit : « pense à tous les collègues qui ne se plaignent pas de cette croix et à qui elle fait un effet différent. » Or, cette même matinée, il y eut une grande réunion de tout le personnel du centre, qu’elle passa assise… à côté du directeur. Elle portait toujours sa croix au cou. A la fin de la réunion, le directeur se leva pour conclure, prit le micro, et tout-à-coup une voix off s’est fait entendre. C’était le technicien de la sono qui lui parlait à travers les hauts-parleurs depuis les coulisses de la salle. Et le directeur s’écria « j’entends la voix de Dieu ! » devant toute la salle, qui rit de bon cœur !


2.4. Interdiction du prosélytisme


Le prosélytisme est interdit par la loi sur la laïcité, qui s’applique dans les entreprises. Cependant, le prosélytisme n’est pas à recommander de toutes façons : l’évangélisation ouverte agresse les gens.

Témoignage : un musulman avait été scolarisé dans un établissement de l’enseignement catholique. Mais au moment du chapelet ou de la messe, on lui disait toujours : ne viens pas. Toi, tu dois pratiquer ta religion. Quelques années plus tard, il est devenu prêtre, et il témoigne que ce qui l’a aidé, c’est cette absence de prosélytisme.
 
Autre témoignage : l'un d'entre nous a de nombreuses conversations passionnées avec un collègue non chrétien au sujet de la spiritualité. Parfois, il l’interrompt en lui disant : « n’essaie pas de me convertir ! »
Un chrétien récite la Bible et un autre l'interrompt en disant "tu nous ennuies !"

2.5. La laïcité


Benoît XVI a affirmé que dans la Déclarations des Droits de l’Homme, il manque une condition à ajouter : le respect de la liberté religieuse.

Il faut travailler sur la doctrine sociale de l’Eglise [FC 2012].

Il faut aussi mieux comprendre la laïcité (nous en reviendrons au paragraphe 4).


5.6. Peur pour sa carrière ?


Certains pensent que trop s’afficher comme chrétien peut nuire à sa carrière. D’autres diront le contraire, parce qu’on aime les gens qui ont des convictions et qui ont le courage de les affirmer. Les chrétiens sont biens vus dans certains postes comme la comptabilité, à cause de leur honnêteté. Par exemple, c’est un moine bénédictin de Kergonan qui est trésorier au conseil municipal de la commune locale !

En tout état de cause, ce n’est que sur le long terme que l’on peut juger les effets produits sur une carrière.


3. Conseils pour témoigner de sa foi dans le monde du travail


3.1. Nos réflexions


Ne pas se dire : j’aimerais que Untel se convertisse. On ne sait pas qui on arriver à toucher. L’Esprit souffle où il veut.

En cas de conflit entre collègues, ne pas hésiter à dire explicitement qu’on refuse de prendre certaines attitudes parce qu’on est chrétien.

Aller à la messe de temps en temps le midi avec un collègue : « un chrétien isolé est un chrétien en danger », et puis cela peut donner l’occasion d’en parler à d’autres collègues et de les inviter.

L’oralité : elle prédominait dans l’Eglise des premiers temps, et encore aujourd’hui en Afrique. Elle est un atout quand on a l’occasion de parler de Dieu (ce qui n’arrive pas forcément souvent). Son point fort : c’est par l’oreille que le cœur est le plus touché.

Aimer ses collègues. L’amitié ne juge pas Elle favorise les échanges et peut permettre de s’ouvrir à Dieu. Pour approcher quelqu’un,
  1.    Ne pas le juger
  2.    Laisser la place à l’autre
  3.    Faire ce qu’on dit

Cf. St Josémaria Escriva [3] :Fais ce que tu dois et sois à ce que tu fais »

Cf. aussi la prière de l’artisan.

Communiquer (Facebook)

Beaucoup prier pour être inspirés dans nos actions.

He 11, 1 : « la foi est le moyen de posséder déjà ce qu’on espère »

Il est intéressant de noter que dans l’enseignement public, beaucop d’élèves portent une croix (ce qui est d'ailleurs interdit aux professeurs).


3.2. Une conférence : retour du Synode sur la sur la Nouvelle Evangélisation


Le 21 mars 2013 il y avait une conférence de Carême à Notre-Dame de Pentecôte (à La Défense), donnée par Marc et Florence de Leyritz, qui sont les fondateurs de parcours Alpha (parcours d'initation chrétienne). Ils donnaient les retours du synode sur la nouvelle Evangélisation à Rome auquel ils avaient été invités.

En voici quelques points :

- être missionnaire nous fait d'abord nous convertir nous-mêmes. Les évêques en témoignent aussi : c'est ce qu'ils vivent très profondément lorsqu'ils recoivent leur mission

- Il n'y a que l'Europe qui soit concernée par la décrhristianisation. Sur les autres continents, l'Eglise est en croissance et il y a beaucoup de baptêmes; pour eux, il faut parler d'évangélisation tout court, plutôt que de nouvelle évangélisation.

- en Argentine, avec celui qui allait devenir le Pape François  ils ont constaté que le rayonnnement d'une église est de 600 m. Ils ont mesuré les distances entre les églises de Buenos Aires et rajouté des lieux de communautés pour compléter le maillage.

- "Dieu s'est fait homme", mais on dit aussi en souriant "Dieu s'est fait papier" car l'évangélisation en consomme beaucoup (livres...)

- On est bien dans l'esprit de Vatican II qui avait annoncé que les laïcs jouaient un rôle important dans l'évangélisation

- celle-ci se fait en deux étapes ;
  1. Contact avec ceux qui sont loin de l'Eglise
  2. Accueil dans l'Eglise (catéchuménat...)
pour cette 2e étape, la paroisse (qui est l'Eglise à part entière) joue un rôle très important

- importance de l'amitié, qui est le cadre dans lequel les parcours Alpha se déroulent

- il est normal de se prendre quelquefois "des baffes", mais il y a aussi des conversions

- Ne jamais oublier que c'est l'Esprit Saint qui agit, qui convertit


4. Mieux connaître le monde d'aujourd'hui


4.1. D'où vient la laïcité ?

Le livre Quand les catholiques étaient hors-la-loi, de l'historien Jean Saevilla [Sévilla 2005],  retrace les orgigines de la laïcité en France. Il montre le contexte historique dans lequel est née la notion de laïcité dont nous héritons aujourd’hui en France.

À la fin du XIXe Siècle, l’Église en France était florissante : les congrégations religieuses étaient nombreuses, les prêtres influents, et des évêques cumulaient leur ministère avec un mandat de député. Voilà un contexte de puissance politique qui a pu engendrer des jalousies.

Or Gambetta, Républicain (donc du parti politique opposé à celui dees Conservateurs, où étaient les chrétiens) déclara en 1878 : « nous ne sommes pas contre la religion, mais pour la liberté de pensée ». Ces idées, raisonnables au départ, ont peu à peu dégénéré dans une succession de lois qui, poussées  par une animosité grandissante, étaient de plus en plus dirigées contre les catholiques. L’anticléricalisme est né à partir de la religion catholique elle-même.

Des historiens analysent ; « l’idée laïque renferme une conception philosophique sur l’indépendance et la capacité de la raison humaine. Elle renferme aussi une conception de la politique, l’État et le droit. »


On peut proposer en résumé l’analyse suivante : l’apparition de la laïcité, qui est dans son principe une évolution due au fait que l’État s’est mis à prendre naturellement en charge des besoins de la société dont seuls les chrétiens s’étaient occupés auparavant. Mais elle s’est aussi nourrie d’une jalousie politico-sociale et d’un orgueil de l’esprit humain. 

Résumé détaillé de ce livre.


4.2. La post-modernité

Une conférence de Thierry-Dominique Hymbrecht o?p? ainsi que son l
livre [Humbrecht 2012] permmettent de retracer le visage de la post-modernité. Résumé.

Si la modernité a commencé avec Saint Thomas d'Aquin, le Siècle des Lumières et l'exaltation de la raison humaine, la post-modernité co-existe avec elle dans le monde d'aujoud'hui malgré des contradictions qui les opposent. Cette dernière donne la primauté aux sentiments et rejette la raison au point de ne plus croire à la vérité : "à chacun sa vérité" dit-elle.

Humbrecht secoue le chrétien en affirmant, avec la manière provocatrice qui le caractérise ; "le catholique se reconnaît au fait que c'est le seul qui ferme sa gueule."

Il indique 4 axes fondamentaux à suivre pour l'évangélisation :
  1. Choix de suivre le Christ
  2. Acquisition d'une solide culture humaine et chrétienne
  3. Suivre les voies de la Providence
  4. Vivre de la charité



5. Qeulques modèles


On trouve une abondante source d'enseignement parmi les saints missionnaires et apôtres.

5.1. Saint Dominique

Nous avons résumé les traits de Saint Dominique, qui  a sondé l’Ordre des Prêcheurs (Dominicains) [Quilici 1999], [Vicaire 1965].  (Voir texte)

Ce saint très sympathique, qui avait beaucoup de compassion pour les pauvres, priait de tout son cœur de longues heures durant, et qui était aussi un homme de décision qui savait se laisser conduire par l’Esprit, recommandait à ses prédicateurs de mettre l’accent sur les pôles suivants :
-    La charité
-    La prière
-    La pauvreté


5.2. Le Père Chaminade


Il a fondé les Marianistes, congrégation à vocation d’enseignement qui fait une place particulière à Marie (cf. article).

Ce qui l’a ému et décidé à fonder son œuvre, c’est la misère et la destructrattion complète de la société dans les campagnes qu’il a constatée à la fin de la Révolution Française. Il a alors décidé de fonder des écoles chrétiennes et a souvent répété : « nous sommes tous missionnaires ».


5.3. Saint Thomas Apôtre


« Allez d’abord vers les brebis perdues d’Israël » recommandait Jésus à ses disciples. En effet, lorsque St Thomas (l’apôtre) est parti évangéliser l’Orient, il s’est appuyé sur un réseau commercial hébreu qui existait déjà, comportant des voies de communications et des comptoirs jusqu’en Chine. On peut reprendre ce principe en s’appuyant sur des collègues chrétiens.


5.4. Saint François-Xavier

Saint patron des missionnaires, cet intrépide voyageur partit vers des terres lointaines d'orient, de l'Inde au Japon et jusqu'aux abords de la Chine.

Lorsqu'il arrivait sur une terre nouvelle, il commenàait par aller rencontrer le gouverneur loclal afin de se faire accepter officiellement. Puis il construisait sa cabane chapelle et s'installait.


5.5. Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Co-patronne des missionnaires avec Saint François-Xavier, la petite Thèrçse n'a pourtant jamais quitté son Carmel. C'est par sa prière qu'elle a étté missionnaire aux côtés de deux prêtres qu'elle soutenait.


6. Idée d'actoins concrètes

Il est clair que les chrétiens ont beoin d'êre formés et préparés à la tâche du témoignage de leur foi, car elle est difficile dans lemonde du travail. Par exemple on pourrait les aider à mieux savoir quoi répondre face aux objections souvent rencontrées. Cela pourrait se faire
sous forme de conférences sur des thèmes  du type

"Que répondre quand on me dit..."

"...et  l'Inquisition ?"
"si Dieu était bon, il ne laisserait pas mourir les enfants"
"la religion c'est l'opium du peuple"
le problème de la souffrance
les croisades
le mariage des prêtres
les divorcés remariés

Merci de nous envoyer des idées ou des exemples de ces objections auxquelles vous avez pu  être confronté : missionnaires@chretiens-plateau-saclay.com


- Faire un charte du comportement du chrétien au travail. Ex :  je ne dis jamais du mal de ceux qui me font d mal ; prier beaucoup (la prière a d'abord un effet sur moi-même. Elle est un témoignage à elle seuls)
_ organiser une conférence dans un cadre existat pour bénéficier d'un réseau de communication, par exemple aux Vendredis de Gif.
- faire un sondage sur l'image que les gens ont des chrétiens


7. Concluion

Cela a mené à nous questionner plus profondémenet sur l'objectif que nous poursuivons. Quelques idées commencent à se dégager:

- que voulons-nous faire exactement ? Quelque chose qui serait de l'ordre d"une "évangélisation intelligente".
- à quel public nous adressons-nous ? Rappelons qu'il y a une problématique à 2 niveaux. 1) l'annonce de l'Evanglie à tous les hommes pour répondre à l'appel du Seigneur ; 2) sensibiliser nos frères chrétiens à cette tâche, les y préparer, les former. C'est sans doute dans ce 2e aspect que les groupe de travail "Missionnaires dans l'Entreprise" veut se positionner
- Le terme de 'Missionnaires dans l'entreprise' sera peut-être à revoir. Un terme proposé est "Missionnaires chrétiens", ou encore "Témoins du christ dans le monde du travail".

"Former des formateurs"... Pour cela il faut ACCOMPAGNER. Rappeler que la mission, comme la catéchèse, a un objectif simple : être un instrument qui va favoriser la rencontre avec Dieu. Elle consiste à semer, mais il ne faut pas se retourner pour voir si ce qu'on a semé pousse.

Mais il faudra poursuivre cette réflexion.


En bref :

Les grandes directions qui se dessinent sont :
SENSIBILISER nos frères chrétiens pour une EVANGELISATION INTELLIGENTE


Actions concrètes ;

- trouver 3 thèmes de conférence
- on continue le groupe de travail "Missionnaires dans l'entreprise". Donc on se recontacte à la rentréee pour fixer la prochaine datte


Commentaire :

Puisque nous avons dit "évangélisation intelligente", pourquoi ne pas reprendre le temre de "nouvelle évangélisation", ce qui nous placerait plus directement dans la dynamique de toute l'Eglise ?


Dans le dernier bulletin de l'AED (N° 5 juin-juillet 2013), cette parloe de St François d'Assise :

"Prêchez l'Evangile, et si nécessaire aussi par la parole"

Dans ce même bulletin, le P. Martin M. Barta écrit :

"LAppel à la Nouvelle Evangélisation est avant tout un appel à se convertir [...]. La Nouvelle Evangélisation est la réponse que détresses aux pays de tradition chrétienne qui se trouvent dans une profonde crise de la foi."


Bibliographie

[Sévilla 2005] Jean SEVILLA, « Quand les catholiques étaient hors-la(loi », Eds Perrin, 2005. Résumé.

[FC 2012] Conseil Pontifical Justice et Paix, « Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise », Cerf, 2005.

[FC 2012] « Rencontrer Dieu dans son travail », Famille Chrétienne, supplément du N° 1815, 27 octobre 2012. Prière de l'artisan.

[Quilici 1999] Alain QUILICI, o.p. Prier 15 jours avec Saint Dominique, Nouvelle Cité, 1999. Résumé.

[Vicaire 1965] Marie-Humbert VICAIRE, o.p. « Saint Dominique la vie apostolique », Cerf, 1965.

[Humbrecht 2012] Thierry-Dominique Humbrecht, "l'Evangélisation impertinente", Ed. Parole et Silence, Paris, 2012. Résumé.

Voir aussi le film « Qui a envie d’être aimé ? », l’histoire d’un avocat de 40 ans marié père de famille qui va rencontrer Dieu. Sorti en 2010.




Autres articles


À l'école des Marianistes...


Le Père Guillaume-Joseph Chaminade, fondateur des Marianistes, disait

"Nous sommes tous missionnaires !"

Cet élan missionnaire qu'il a déployé dans l'enseignement est généralisable à la mission dans le monde du travail. Voici un article qui explique comment.? Cliquer ici pour le lire.


Témoignage


Le journal du Mouvement des Cadres des Chrétiens, Responsables, propose dans son numéro 414 de mars 2012 propose un article avec le témoignage d'un chrétien engagé dans le syndicalismme.